2 août « Les orages de la vie » sur W9

Pour la première fois en France « Les orages de la vie » à 20h55 sur W9.

La vie est rarement un long fleuve tranquille. Pour certains, l’existence peut être particulièrement exigeante les faisant passer en un instant du bonheur à l’épreuve ; un acte irréfléchi, la mort d’un proche, un accident, une condamnation peuvent en une seconde faire basculer une destinée. Les personnalités célèbres n’échappent pas à ces aléas de la vie. Pour elles, le contraste soudain entre les feux de la rampe et l’opprobre est souvent violent. Pourtant, une fois l’épreuve surmontée, elles en sortent souvent plus fortes, y puisant une énergie nouvelle et reconsidérant parfois leur façon d’envisager l’existence. Stéphane Pauwels est parti à la découverte de ces hommes et de ces femmes ayant rencontré des difficultés parfois connues du grand public mais quelquefois aussi passées sous silence.

Dans l’émission, nous retrouverons, Stéphane Pauwels et Gilbert dans une séquence délicate en néonatalogie d’Erasme. Le chanteur croise la route du petit Samuel et de sa mère Dina. Le bébé dort dans sa couveuse. Moment intense de communion quand il lui chante une berceuse, conscient de son sort. Le chanteur a défini une formule pour évacuer cet accident de la vie. Il dit : « Le petit moins se transforme en grand plus. ». Aveugle et pas dérangé de l’être, Il plaisante souvent sur son état. Il “sent” les gens mieux que quiconque. Il rechigne un peu quand il les entend parler « de nous à la troisième personne ou en criant comme si on était sourd ! » Le principe des “Orages de la vie” est d’amener les gens à livrer une partie de leur cœur ou de leur histoire lorsqu’elle se noircit… ou s’éclaire. Il y faut parfois une certaine mise en scène. Passons sur celle au commissariat où le chanteur est affecté aux appels d’urgence, un peu déplacée. Celle tournée à la grande synagogue de la rue de la Régence à Bruxelles vaut également une attention particulière.

Laissez un commentaire